Alias Divi, Davy, David, Devi, Evy, Avit
Lieu et époque de sa vie Ménévie (aujourd’hui St David’s au Pays de Galles) aux Ve (?) et VIe siècles
Inscription Au martyrologe romain
Attributs Colombe blanche sur l’épaule, poireau, jonquille
Fête 1er mars
Hagiographie
Saint Divy est le nom donné en Bretagne armoricaine à saint David de Ménevie, patron du Pays de Galles, également connu sous d’autres vocables : Ivy, Dewi… On pense qu’il s’est substitué à d’autres "saints" plus obscurs dont le nom était assez proche : Ivy, Yvi, Evy...
David naquit vers 500. Il serait le fils de sainte Nonne, honorée à Dirinon, et de Sanctus, roi de Ceredigion (Pays de Galles). Conçu à la suite d’un viol, il serait venu au monde au sommet d’une falaise au cours d’une violente tempête. D’autres récits situent sa naissance dans la forêt de Talarmon où sainte Nonne s’était réfugiée (actuellement Dirinon).
David aurait été baptisé par l’évêque saint Belve. Il serait ensuite allé à l’école de saint Ildut, en compagnie de Paul Aurélien, Magloire, Gildas et Samson, futurs apôtres de l’Armorique.
Devenu adulte, il créa en Pays de Galles des monastères à la discipline très rude, destinés à former des évangélisateurs. Nommé évêque, David transféra le siège épiscopal à Ménevie. Tout le pays le vénérait pour son éloquence et sa vie exemplaire. Il serait mort vers 569, 589 ou 601.
(Sources : Wikipédia, Nominis)
Vénération
Saint patron du Pays de Galles
Il est considéré comme saint guérisseur. Les fontaines à son nom sont fréquemment réputées soigner les rhumatismes ou les maladies infantiles.
Lieux où il est honoré dans la vallée de l’Elorn
Eglise dont il est titulaire : Eglise paroissiale de Saint-Divy
Chapelle dont il est titulaire : chapelle Saint-Divy à Dirinon
Fontaines à son nom : à Saint-Divy et à Dirinon
Statues : église de Saint-Divy (pierre polychrome, 1533) — fronton du porche (kersanton) — calvaire d’entrée (kersanton, 1562, par Henry Prigent) — fontaine de Saint-Divy (kersanton),
Eglise de Dirinon (Kersanton, fin XVIIe s., par Jean Le Bescont) — fontaine Saint-Divy à Dirinon (atelier du Folgoët ?)
Vitraux : église de Saint-Divy : Vitrail du transept sud (atelier Lobin, 1866)
Eglise de Dirinon : Vitraux du chœur (atelier F. Haussaire et Léon Payan, 1903)
Tableaux : église de Saint-Divy : lambris peints du chœur (1676, par Nicolas Floch)
Eglise de Dirinon : lambris peints de la nef (1715, par Pierre Bechennec et François de Launay)