Alias Paul Aurélien, Paol
Lieu et époque de sa vie Au pays de Léon en Bretagne armoricaine. VIe siècle
Inscription Au martyrologe romain
Attributs Dragon tenu en laisse avec une étole
Fête 12 mars
Hagiographie
Saint Pol est considéré comme le premier évêque du Léon et l’un des sept saints fondateurs de la Bretagne.
Il naquit vers 480 à Penychen au sud du Pays de Galles. Il devint l’élève de saint Ildut, en compagnie de David (Divy), Gildas, Sansom... Ordonné prêtre, il refusa une nomination d’évêque dans les Cornouailles britanniques pour venir évangéliser la Bretagne armoricaine.
Il accosta à Ouessant en 517 et y fonda le monastère de Lampaul. Il poursuivit sa route sur le continent à Lampaul-Plouarzel où il créa un autre monastère. Puis il gagna Lampaul-Ploudalmézeau qu’il dota également d’un monastère.
A la demande de son cousin, le comte Wilthur, il aurait délivré l’île de Batz d’un dragon qui terrorisait la population. Wilthur lui donna une ancienne forteresse romaine qui deviendrait la ville de Saint-Pol-de-Léon. Il devint évêque du Léon. Le 12 mars 594 il rendit l’âme dans son ermitage de l’île de Batz.
(Sources : diocese-quimper.fr, Nominis, Bernard Rio)
Vénération
Saint patron de l’ancien diocèse du Léon et de l’église-cathédrale de Saint-Pol-de-Léon.
Il serait invoqué contre les calamités publiques (réf. Bernard Rio.
Lieux où il est honoré dans la vallée de l’Elorn
Statues :

  • église de Lampaul-Guimiliau : — fronton du porche (kersanton, XVIe s., Bastien Prigent) — colonne sud du chœur (bois polychrome, fin du XVIe s.) 
  • église de Landivisiau : — intérieur de l’église (bois polychrome)
  • église de Bodilis : — statues dans le chœur (bois polychrome)
  • église de Saint-Servais : — statuette sur le baptistère (bois teinté)
    Vitraux : église de Saint-Divy, bas-côté sud (atelier Rault, 1931)